D.A.S.A. croit que la dépendance affective ou sexuelle est une maladie évolutive qu’on ne peut éliminer, mais dont on peut, comme c’est le cas pour beaucoup de maladies, arrêter l’évolution.

Elle peut prendre plusieurs formes, y compris (mais pas uniquement) un besoin compulsif de sexe, une dépendance exagérée par rapport à une ou plusieurs personnes et/ou une préoccupation permanente pour le romanesque, les aven- tures sentimentales ou le fantasme.

Elle se manifeste par un comportement obsessionnel ou compulsif, soit sexuel, soit émotionnel (ou les deux), dans lequel les relations ou l’activité sexuelle sont devenues de plus en plus destructives pour le travail, la famille et le respect de soi.

La dépendance sexuelle et affective a des conséquences qui ne cessent de s’aggraver si elle reste incontrôlée.

Avant de venir à D.A.S.A., beaucoup de dépendants sexuels et affectifs se voient comme des exclus sociaux, des pervers ou simplement des êtres sans volonté. D’autres encore estiment qu’ils ne font que rechercher ce à quoi ils ont droit ou ce qui leur est dû. Ils se sentent autorisés à être indulgents pour eux-mêmes. L’Idée maîtresse de D.A.S.A est que les dépendants sexuels et affectifs sont des gens malades qui peuvent se rétablir en suivant un programme simple qui a prouvé son efficacité pour des milliers d’hommes et de femmes ayant la même maladie. 


Design by Joomla 1.6 templates